COMMUNIQUÉ DE PRESSE

L’IA française sort du lot dans le dépistage de la rétinopathie diabétique

PARUTION : 22/01/2021

  • Partager cet article :

Des chercheurs ont comparé les performances de 7 algorithmes automatisés de dépistage de la rétinopathie diabétique. Les résultats de leur étude*, publiée le 22 janvier 2021 dans Diabetes Care, le journal de l’American Diabetes Association (ADA), mettent en évidence des différences de performances significatives.

Il ressort que l’algorithme OphtAI, mis au point par la start-up française éponyme, est le seul parmi les 7 autres analysés à avoir une sensibilité statistiquement meilleure que les experts humains.

Rétinopathie diabétique : le besoin d’un dépistage automatisé

En France, 1 000 000 de personnes souffriraient de rétinopathie diabétique selon les chiffres officiels. La prévalence de cette maladie oculaire augmente avec celle du diabète. On estime en effet que 40 % des diabétiques sont porteurs d’une rétinopathie. Face à la progression de cette pathologie, son dépistage automatisé devient nécessaire dans les établissements de soins primaires. En effet, les autorités médicales américaines et françaises conseillent un dépistage annuel de la rétine pour les patients diabétiques. Cependant, ce dépistage se heurte au manque d’ophtalmologistes dans la plupart des pays.
2 algorithmes automatisés de dépistage de la rétinopathie diabétique basés sur l’intelligence artificielle (Ia) ont déjà reçu l’approbation de la Food and Drug Administration (FDA) américaine. Et plusieurs autres algorithmes sont à l’étude dans d’autres pays – et notamment en France -, mais leurs performances dans le monde réel n’ont pas été évaluées de manière systématique.

7 algorithmes comparés

Des chercheurs américains issus de plusieurs universités ont donc mené une étude afin de comparer les performances de sept algorithmes automatisés de dépistage de la maladie du diabète basés sur l’intelligence artificielle (dont un algorithme approuvé par la FDA) à celles d’un évaluateur humain lors de l’analyse de données d’imagerie rétinienne réelles. Plus de 300 000 images de la rétine de plus de 23 000 vétérans de l’armée ont été analysées par les algorithmes dans cette étude multicentrique. Les solutions d’intelligence artificielle émanaient de 5 compagnies : Eyenuk, Retina-AI Health, Airdoc, Retmarker, et la startup française OphtAI, qui est une joint-venture créée en mai 2019 par Evolucare et ADCIS. Ces algorithmes ont analysé toutes les images en moins de 3 jours, soit moins d’une seconde par image.
Les résultats de cette étude ont été publiés en ligne le 22 janvier 2021 dans Diabetes Care, le journal de l’American Diabetes Association (ADA). Il est à noter que la sensibilité est le paramètre le plus important dans l’évaluation des performances d’un système d’IA. Elle mesure la capacité de l’algorithme à identifier correctement les patients atteints de rétinopathie diabétique.

Résultats : l’IA française est la plus performante

• Les sensibilités variaient considérablement de 50,98 % à 85,90 % selon les algorithmes.
• La plupart des algorithmes n’ont pas été plus performants que les experts humains.
• Deux algorithmes ont cependant obtenu des sensibilités plus élevées, et un a donné une sensibilité (80,47 %) et une spécificité (81,28 %) comparables.
• Ce sont les algorithmes OphtAI qui ont la meilleure sensibilité.
Les auteurs de l’étude soulignent que les algorithmes de dépistage de la rétinopathie diabétique ont montré des différences de performances significatives. Et donc que « ces résultats plaident en faveur d’un test rigoureux de tous ces algorithmes sur des données réelles avant leur mise en œuvre clinique ».

Un algorithme capable de détecter 37 pathologies rétiniennes

De son côté, OphtAI relève dans un communiqué qu’il était « le seul participant à l’étude à fournir de meilleurs résultats qu’un ophtalmologiste » et que les 2 algorithmes d’OphtAI ont été parmi les 3 jugés suffisamment sûrs sur le plan clinique pour être impliqués dans l’évaluation économique réalisée par le Dr Aaron Lee, l’auteur de l’article, et son équipe.

Il a été démontré que l’utilisation de la solution OphtAI permettait de réduire les coûts de dépistage de plus de 15 dollars US (environ 12,40 €) par patient.
Un dépistage automatisé permettrait de palier le manque de professionnels mais aussi de détecter les petites pathologies et lésions observées aux premiers stades de la rétinopathie diabétique.
« En outre, la fréquence du dépistage automatique peut être plus élevée s’il est effectué en dehors des hôpitaux et des grands organismes ophtalmologiques », note OphtAI.
Enfin, l’algorithme de la start-up française était le seul système de l’étude qui pouvait également évaluer d’autres pathologies oculaires graves, telles que l’œdème maculaire diabétique, le glaucome et la DMLA.

Fin 2021, une nouvelle version de l’algorithme permettant de détecter 37 pathologies rétiniennes devrait voir le jour ; les démarches pour obtenir une certification de la FDA sont déjà en cours.

*Étude : l’IA française sort du lot dans le dépistage de la rétinopathie diabétique (Diabetes Care). Cliquez sur la vignette PDF ci-dessus pour visualser le document.

Télécharger le communiqué de presse

Consultez l’information sur le site dédié Ophtai.com

Découvrir Evolucare

Nos partenaires

Nos formations

Evolucare Labs

Expertises et métiers

5

Recherche et Développement

5

Projets et déploiement

5

Interopérabilité

5

Service client & support

5

Qualité et sécurité

Travailler chez Evolucare

Carrières (Indeed)

Médico-Social
5
DUI Handicap
5
EHPAD
5
ARGOSS
5
RH & Planning
5
Gestion

Dossier Patient MCO

Soins critiques

5
Processus chirurgical
5
Anesthésie
5
Réanimation
Imagerie médicale
5
RIS-PACS-MACS
5
Consoles
5
Diffusion
5
Téléradiologie
5
Modules connectés
Ophtalmologie-IA

Ophtalmologie

Vous allez être redirigé sur le site OPHTAI.COM du Groupe Evolucare.